Le Congrès international de l’AEJ, qui s’est tenu à Eretria, en Grèce avec le soutien et le soutien de la Région de Grèce centrale et du Bureau du Parlement européen en Grèce, a coïncidé avec le 60e anniversaire de la fondation du Bureau international de l’Association des journalistes européens et le 40e anniversaire de la section grecque.

 

Pendant leur séjour, les 80 journalistes étrangers invités du 26 au 30 octobre ont eu l’occasion de visiter des monuments emblématiques de la région de la Grèce centrale ainsi que des entreprises locales.

Le vendredi 28 octobre, l’Assemblée générale et les élections du Bureau international de l’AEJ ont eu lieu. Mme Saia Tsaousidou – qui est également présidente de la section grecque de l’AEJ (EEDAD) – a été réélue présidente du Bureau international de l’Association des journalistes européens pour un second mandat.

Le nouveau Conseil international de l’AEJ 2022-2024 est ainsi formé :

Président : Isaia Tsaousidou, Grèce

Vice-présidents : Javier Arribas, Espagne, Tibor Macak, Slovaquie et Guiseppe Jacobini, Italie.

Secrétaire général : Edward Steen, Autriche

Trésorier : Pat Humphreys, Royaume-Uni

Représentant pour la liberté de la presse et la désinformation : Kyriakos Pieridis, Chypre

Représentant auprès des institutions européennes à Bruxelles : Gian Paolo Accardo, Vice-président de la section France (absent de la photo)

Le samedi 29 octobre, le Congrès annuel de l’AEJ a eu lieu sur le thème : « Le journalisme en temps de paix et de guerre ». Dans son discours d’introduction, la Présidente Saia Tsaousidou a donné le ton de la conférence en disant que l’Association des Journalistes Européens se bat depuis 60 ans consécutifs pour la liberté et l’indépendance des médias.

Une première table ronde était consacrée au développement de la région de la Grèce centrale. Ensuite, Giorgos Simopoulos, directeur de STAR TV Central Greece, a parlé du rôle de la télévision régionale et a souligné que STAR TV a fait beaucoup pour la région, même si elle n’a pas encore la capacité de diffuser en haute définition comme les autres chaînes grecques. Spyros Latsas, journaliste et membre du conseil d’administration d’EEDAD, a parlé de la contribution des médias régionaux au développement de la société locale.

Sofia Nikolaou, ancienne secrétaire générale de la politique anticriminelle du ministère de la protection des citoyens, a parlé du journalisme et de la diffamation. Mme Nikolaou a analysé la jurisprudence internationale pertinente et a souligné qu’il est très difficile de faire la distinction entre la critique légitime d’une personnalité publique et la diffamation.

Les élèves du lycée modèle de Chalkida et les élèves du lycée d’Avlonari, qui ont présenté leurs actions en tant qu’ambassadeurs du Parlement européen, ont ajouté une note agréable à la conférence.

La discussion était animée par la journaliste Efi Ntini, membre du conseil d’administration de la section grecque et responsable de l’organisation en Grèce centrale.

 

La deuxième table ronde du congrès a porté sur la guerre en Ukraine, les médias et la désinformation. Sofia Voultepsi, journaliste et vice-ministre de l’immigration, a parlé de la propagande dans la guerre et du rôle des journalistes qui doivent révéler la vérité. Comme elle l’a dit, il y a des guerres justes et injustes. Dans les guerres justes, la propagande et la censure ont pour but de maintenir le moral élevé du peuple et de l’armée et d’empêcher la fuite d’informations vers l’ennemi, tandis que dans les guerres injustes, la propagande et la censure ont pour but d’imposer la soi-disant « opinion dominante », de justifier la guerre et de cacher ses véritables causes, qui ne sont jamais humanitaires.

Panagiotis Sfaelos, secrétaire général de la section grecque de l’AEJ, a parlé de la guerre en Ukraine et du rôle crucial des médias dans la diffusion d’informations exactes et la lutte contre les « fake news ». Comme il l’a souligné, la propagande et la désinformation délibérée sont les armes d’une guerre hybride. Il a analysé les techniques de propagande utilisées par la Russie et a souligné que les journalistes ont le devoir de servir la vérité. Le rôle des médias, surtout en temps de guerre, est de mener des enquêtes critiques et minutieuses, car ces décisions ont un impact énorme sur les équilibres délicats des relations internationales. Les journalistes ont le devoir de fournir des informations qui aident le public à comprendre ce qui se passe et de s’intéresser à autant d’aspects que possible de chaque nouvelle afin d’éviter les fake news. Les nouvelles doivent être vérifiées et recoupées pour informer le monde de manière précise et objective.

Llewellyn King, journaliste renommé, fondateur et producteur de « White House Chronicle » sur PBS, chroniqueur à Inside Sources Syndicate, Forbes, et commentateur principal sur Sirius XM Radio a parlé de la crise énergétique résultant de la guerre en Ukraine. Comme il l’a dit, la guerre a modifié les faits géopolitiques, entraînant un manque de sécurité et de suffisance énergétique.

Khoa Le, journaliste vietnamien et fondateur du site d’information www.thoibao.de et Tibor Macack, journaliste de RTVS et vice-président de l’AEJ ont parlé des usages et des abus des technologies numériques.

Ensuite, le photojournaliste primé et président de l’Union des photojournalistes, Vassilios Koutroumanos, a parlé de Mariupol en Ukraine, où il a effectué d’innombrables missions. Il a évoqué les Grecs installés dans la région depuis des siècles et les persécutions qu’ils ont subies. Il a partagé ses expériences et impressions avec ses collègues et a souligné que la guerre a apporté beaucoup de souffrances à l’Ukraine. Il a également parlé de son exposition de photos d’Ukraine intitulée : « La paisible Marioupol des Grecs », qui a été accueillie lors de la conférence et a impressionné les journalistes grecs et étrangers. Il n’a pas manqué de mentionner la création de la bibliothèque scolaire dans le village grec de Sartana de Mariupol, qui a été établie sur son initiative.

La journaliste Lena Kyropoulos a présenté un documentaire sur l’Ukraine qui sera diffusé sur NETFLIX et d’autres plateformes.

Le dernier débat, modéré par la journaliste de STAR CENTRAL GREECE Lena Paraskeva, était consacré à la liberté de la presse.

Kyriakos Pieridis, journaliste et représentant de l’AEJ pour la liberté de la presse, et Hasan Kahvecioglou, journaliste chypriote turc, ont parlé de la situation actuelle à Chypre et de son impact sur la paix et la stabilité dans la région, ainsi que du rôle des médias. Les intervenants ont évoqué les menaces du président turc Recep Tayyip Erdogan et l’interdiction d’entrée des journalistes en Turquie. Esra Aygin et Katerina Gennari ont parlé de la relation bi-communautaire des journalistes à Chypre. Comme elles l’ont souligné, les médias dans les territoires occupés sont entièrement contrôlés par la Turquie. Sami Ozulu et Loukianos Lyritsas ont parlé des défis de la liberté et du pluralisme des médias à Chypre.

Irina Nedeva, journaliste et présidente de la section bulgare de l’AEJ, experte en infox et présentatrice sur la radio bulgare, a parlé de la liberté des médias en Europe.

Edward Steen, secrétaire général de l’AEJ, a présenté l’enquête menée par l’Association des journalistes européens sur le scandale des « passeports dorés » en Europe.

Le Congrès s’est terminé avec le Président international honoraire de l’AEJ, Otmar Lahodynsky, qui a évoqué les réalisations de l’AEJ au cours des 60 dernières années. Il a souligné la nécessité de renouveler l’Association en inscrivant de jeunes journalistes dans toutes les sections.

Enfin, le journaliste anglais Kevin d’Arcy a présenté son livre The hidden world of media et a souligné que des médias fiables sont essentiels à la participation effective des personnes dans la société.

Pendant le congrès, tous ceux qui ont contribué au succès de la conférence et en général au succès de l’AEJ ont reçu des prix honorifiques.

Le Congrès s’est clôturé par une surprise créée par le célèbre chef pâtissier, Michael Lewis-Anderson, exclusivement pour l’événement. Il a créé deux gâteaux pour célébrer de la meilleure façon possible le double anniversaire de l’Association des journalistes européens. Les journalistes ont renouvelé leur rendez-vous pour l’année prochaine dans une autre ville européenne.

 

Les médias représentés à la conférence étaient :

WHITE HOUSE CHRONICLE, BBC, RTE RADIO AND TV, AL JAZEERA, DAILY MAIL, IL GIORNALE EUROPEO, TVE : SPANISH TV, COPE RADIO, VOCENTO NEWSPAPERS, AP TELEVISION NEWS, KANAL D – TV, OSSERVATORIO BALCANI E CAUCASO, IRISH NEWS, IRISH TV, SLOVAK TV/RADIO, POLAND TV/RADIO, PORTUGAL TV/RADIO, RADIO ROMANIA, ROMANIAN BROADCASTING, RADIO TRINITAS, FREE EUROPE ROMANIA, HETQ ARMENIA, NORDIC COMMUNICATIONS CORPORATION, BNR BULGARIA, STUDIO ARD VIENNA, VERBUM PRESS ITALY, PAESE ITALIA PRESS, THOIBAO BERLIN, SAOR IRISEOIR RNAG, DFA MEDIA, CAROUSEL INTERNET PUBLISHING, POLITIS CYPRUS, KANAL SIM TV, DEUTSCHE WELLE, INSTITUTE FOR MASS MEDIA, ATALAYAR SPAIN, HALKIN SESI DAILY

Sponsors de la conférence :

Région de la Grèce centrale

ELVALHALCOR

PAPAPOSTOLOU N. SA dispositifs médicaux

VIP’S SECURITY

DIRECT BUSINESS NETWORK PAPALIOS MEDIA GROUP

PED

OLNE

Municipalité d’Eretria

Union des Commerçants d’Eubée

Chambre d’Eubée

Chambre de Béotie

Conseil régional de la Chambre de Sterea

Municipalité de Delphes

Municipalité de Distomo-Arachova-Antikyra

Municipalité de Mantoudi-Limni – Agia Anna

Municipalité d’Orchomenos, Béotie

Partenariat agroalimentaire de la Grèce centrale

Équipe de sauvetage d’Evia S.A.R. 312

Entreprises proposant des produits aux journalistes

Palira

Dirfys Mushrooms EVIA

SPIROPOULOS – Tsipoura

ERKYNA CounSEP

VINERIE LYKOS

Vins du Domaine des Muses, offerts par la Chambre de Béotie

Les sacs ont été fournis par ELVALHALKOR.

Photos, vidéos :

Vassilios Koutroumanos, Valantis Matsordas, Thanasis Skouras, Pisthiwan Jaf

Posted on: 6 novembre 2022 | Author: ajefrance
Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *