52 organisations de défense de la liberté de la presse ont publié une déclaration commune  à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2015, le 3 mai.
La déclaration s’intitule “‘Pas en notre nom: la Journée mondiale de la liberté de la presse, 116 jours après l’attentat de Charlie Hebdo”.
La déclaration condamne les attaques meurtrières à Paris et Copenhague en début d’année ainsi que les initiatives des autorités gouvernementales pour restreindre la diffusion libre de l’information au nom de la sécurité.
Elle appelle tous les gouvernements à honorer leurs obligations internationales pour protéger la liberté d’expression; à engager une action déterminée pour mettre fin à l’impunité; à retirer les lois et les mesures qui exposent les journalistes et d’autres au harcèlement judiciaire; à mettre en place des contrôles légaux et judiciaires sur toutes les surveillances étatiques des communications, comme le demandent strictement les normes internationales.
La déclaration pour la Journée de la liberté de la presse a été initiée par le PEN International et a été signée par l’AEJ, Index on Censorship, l’IFJ, l’IPI et un grand nombre d’organisations consternées par les menaces croissantes et actuelles contre les journalistes et tous ceux qui exercent leur droit d’exprimer librement leurs vues.

Posted on: 2 mai 2015 | Author: ajefrance
Categories: Communiqués

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *