L’AJE est la section française de l’AEJ (Association of european journalists). L’AEJ est née en 1961 et rassemble des professionnels des media, répartis dans toute l’Europe, convaincus de la nécessité de l’intégration européenne sur une base démocratique.On compte 27 sections nationales de l’AEJ (liste complète).Avec plus d’un millier de membres, l’AEJ peut être considérée comme le plus grand club de journalistes d’Europe. Elle est reconnue par le Conseil de l’Europe et par l’Unesco, et a le statut d’observateur auprès du Conseil de l’Europe.

La raison d’être de l’AEJ est de sensibiliser les journalistes, les étudiants en journalisme, aux questions européennes. Nous fournissons des invités de qualité, des pistes de réflexion, des clés de décryptage à ceux qui informent sur l’Europe.

L’AEJ est aussi engagée dans le combat pour la liberté de la presse en Europe, et a publié le rapport « Goodbye to media freedom ? » . Elle participe aussi à la plate-forme « renforcer la protection et la sécurité des journalistes » du Conseil de l’Europe.


Le bureau de la section française est dirigé par :

Lise Jolly, présidente, journaliste à Radio France
Gian-Paolo Accardo, secrétaire général, directeur de la rédaction de VoxEurop
François Fameli, trésorier, délégué général de Cafébabel.

Six vice-Président(e)s suivent des dossiers particuliers : 

Catherine André (Alternatives Economiques), vice-présidente en charge du développement
César Armand (Europe Parlementaire), vice-président en charge des écoles de journalisme
Fabrice Pozzoli-Montenay (CourrierCab), vice-président en charge des partenariats
Nora Hamadi (Public Sénat), vice-présidente en charge des relations avec les institutions en France
Nicolas Gros (Bruxelles2), vice-président en charge des relations avec les institutions à Bruxelles
Sophie Vaneecke, vice-présidente en charge des relations avec les clubs de la presse

La section française regroupe des journalistes chargés des affaires européennes dans les rédactions nationales et régionales, celles et ceux qui sont soucieux d’une ouverture européenne sur leurs spécialités, des correspondants étrangers en France.

Elle développe de nombreuses activités : séminaires européens dans les écoles de journalisme, prix Louise Weiss du journalisme européen, rencontres-débats, partenariats avec des événements européens,  cafés européens, modération et animation de débats.