L’AJE, l’AEJ et d’autres organisations de journalistes et de défense de la liberté de la presse dénoncent le long harcèlement judiciaire subi par le représentant de Reporters sans frontières et membre de l’IPI Erol Onderoglu, le président de la Fondation turque des droits de l’homme Sebnem Korur Fincanci et le journaliste Ahmet Nesin, et demandent leur libération sans conditions lors du procès qui doit se tenir ce 15 avril 2019.

Les trois accusés sont accusés de « propagande en faveur d’une organisation terroriste », d' »incitation à commettre un crime » et de « louange aux activités criminelles et à leurs auteurs » pour s’être présentés comme rédacteurs en chef invités dans la campagne de solidarité « Editors-in-Chief on Watch » du quotidien pro kurde interdit de publication Ozgur Gundem.

Nous dénonçons en outre la détention et la poursuite de dizaines de journalistes en Turquie comme une tentative autocratique de faire taire toutes les voix dissidentes et d’empêcher les journalistes indépendants d’exercer leur profession.

Nous offrons notre soutien et notre solidarité à nos collègues Onderoglu, Fincanci et Nesin, qui ont fait l’objet d’un procès long de près de trois ans, et nous appelons le gouvernement turc à mettre fin à cette oppression des journalistes, universitaires et auteurs.

« Il s’agit d’un acte de solidarité collégiale qui n’aurait jamais dû donner lieu à des poursuites pénales. La Turquie doit cesser de violer le droit des journalistes de diffuser l’information et celui du public de recevoir des informations équilibrées », a déclaré Caroline Stockford, coordinatrice du plaidoyer pour la Turquie à l’Institut international de presse.

« En ciblant d’éminents défenseurs des droits humains, les autorités visent à décimer le peu qui reste de la société civile en Turquie. Ils ne réussiront pas. Nous sommes unis à nos collègues et insistons pour que ce harcèlement judiciaire continu cesse « , a affirmé pour sa part Sarah Clarke, Chef du département Europe et Asie centrale à ARTICLE 19.

« Quand l’acte même de solidarité pour le journalisme réprimé est criminalisé en Turquie, la solidarité internationale pour nos collègues devient encore plus cruciale », a déclaré  Nora Wehofsits, Chargée de plaidoyer au Centre européen pour la liberté de la presse et des médias (ECPMF)

« L’opinion publique internationale devrait savoir que la Turquie n’est pas seulement la Turquie d’Erdogan. Comme Erol Onderoglu, Sebnem Korur Fincanci et Ahmet Nesin, il y de nombreuses personnes et initiatives courageuses qui ont besoin d’être entendues et soutenues. C’est pourquoi il est si important aujourd’hui de fournir au public international une couverture continue et approfondie de la Turquie », affirme Chiara Sighele, OBC Transeuropa.

« Nous sommes unis pour soutenir Erol Onderoglu, Sebnem Korur Fincanci et Ahmet Nesin. Nous promettons de faire tout notre possible pour soutenir les journalistes et faire pression sur le gouvernement turc pour qu’il mette fin aux poursuites et à la détention des journalistes », a déclaré Kjersti Loken Stavrum, vice-président du PEN norvégien.

Ozgur Gundem est depuis longtemps la cible des autorités turques pour son journalisme. Le mois dernier, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que la Turquie avait violé le droit à la liberté d’expression en engageant systématiquement des poursuites pénales liées au terrorisme contre Ali Gurbuz, le propriétaire d’Ozgur Gundem, entre 2004 et 2005.

Cet appel est signé par :

ARTICLE 19

Articolo 21

Association of European Journalists

Association des journalistes européens – France

CRNI (Cartoonists Rights Network International)

CPJ (Committee to Protect Journalists)

Danish PEN

ECPMF (European Centre for Press and Media Freedom)

EFJ (European Federation of Journalists)

English PEN

Freedom House

Front Line Defenders

German PEN

IFJ (International Federation of Journalists)

IPI (International Press Institute)

Norwegian PEN

OBC Transeuropa

PEN America

PEN Belgium/Flanders

PEN Canada

PEN Germany

PEN International

PEN Netherlands

P24 (Platform for Independent Journalism)

SEEMO (South East Europe Media Organisation)

Swedish PEN

Wales PEN Cymru

Posted on: 15 avril 2019 | Author: ajefrance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *