Euradionantes pourrait disparaître à la fin de l’année. Le coup est venu le 12 juin de la Commission européenne, qui lui a retiré son soutien financier pour les quatre prochaines années.

A la fois radio associative, studio-école et plateforme participative, Euradionantes a été créée par Laurence Aubron en 2007. “Près de 200 jeunes venus des quatre coins du continent ont intégré notre rédaction pour couvrir l’actualité européenne en la rapprochant du quotidien des citoyens. Une manière d’éveiller les consciences à la citoyenneté européenne, de favoriser le dialogue interculturel et de mettre en valeur les initiatives locales”, rappelle Euradionantes.

Soutenue par des institutions locales, françaises et européennes, Euradionantes perd aujourd’hui sa principale source de financement. La Commission européenne a décidé, pour la période 2014-2017, de retirer Euradionantes de son programme “l’Europe pour les citoyens” destiné à aider les organismes qui poursuivent un but d’intérêt général européen.

“Cette décision exclut la possibilité de prétendre à ce soutien structurel jusqu’en 2018”, explique Euradionantes, qui avait reçu 90 000 euros en 2013.

“L’étude des résultats révèle certains éléments qui posent question et qui, assurément, nécessitent des éclaircissements”, souligne Euradionantes. “Le nombre d’organisations subventionnées passe de 52 en 2013 à 34 en 2014. Le budget total de l’action est certes diminué de 18%, mais nous constatons que certaines structures voient leur soutien doubler voire tripler par rapport à 2013. Tandis que d’autres, comme Euradionantes, perdent le soutien de la Commission européenne.”

“La décision de la Commission européenne nous est d’autant plus incompréhensible qu’elle intervient au lendemain des élections parlementaires européennes”, regrette Euradionantes, qui rappelle que la radio « s’est mobilisée pour couvrir ce scrutin électoral avec enthousiasme et professionnalisme, dans le but d’encourager ‘l’engagement démocratique et la participation civique’, par ailleurs l’une des deux priorités énoncées par la Commission européenne dans cet appel à propositions.”

En 2009, Euradionantes a reçu une mention spéciale du Prix Louise Weiss du journalisme européen organisé par l’AJE, pour saluer “l’ensemble du travail mené par son équipe et la qualité de son projet européen”.

Quelques mois après l’arrêt de Presseurop après la décision de la Commission européenne de retirer un appel d’offre déjà publié, l’AJE condamne ce nouveau coup porté aux projets médias européens. L’AJE appelle la Commission européenne et les autres institutions de l’Union européenne, ainsi que les partenaires français d’Euradionantes, à tout faire pour éviter sa disparition.

L’AJE estime que dans la crise de confiance que traverse l’UE, le travail d’information et de formation des journalistes mené par Euradionantes est plus nécessaire que jamais.

Posted on: 19 juin 2014 | Author: ajefrance
Categories: Soutiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *