L’Association des journalistes européens a tenu son Assemblée Générale vendredi 12 février à 19h au café Rubis, à Paris. 20 adhérents avaient répondu présents pour ce rendez-vous annuel de l’association, dont 3 sur Skype, et 14 procurations avaient été transmises. Une majorité des 56 adhérents à jour de cotisation étant atteinte, l’assemblée générale peut se tenir.

Eric Maurice, secrétaire général de l’association, a présenté le rapport d’activité de l’AJE. Il a rappelé les conditions de mise en place du prix Louise Weiss du journalisme européen 2015, et a félicité Véronique Auger, présidente du jury, pour l’excellent travail effectué et la qualité des candidatures et des lauréats.

Sur les actions de défense de la profession, les participants sont revenus sur la question du secret des sources dans le projet de directive en cours de négociation à Bruxelles sur le secret des affaires, la mise en examen du journaliste Edouard Perrin, la participation à la plate-forme d’alerte du Conseil de l’Europe.

En 2015, pour de multiples raisons, l’aide financière apportée par le secrétariat d’Etat aux affaires européennes à ce prix n’a pu être débloqué que tardivement. L’objectif 2016 sera de déposer le dossier dès le mois de mars afin d’accélérer les délais en amont.

Il a aussi été rappelé la contribution financière essentielle, et en augmentation, de la Fondation Hippocrène, dans le soutien du prix Louise Weiss aux jeunes journalistes.

Une priorité 2016 sera aussi de faire davantage la promotion du prix auprès des responsables pédagogiques des écoles de journalisme.

Concernant les rendez-vous avec des personnalités ou des experts européens, l’objectif de l’association sera en 2016 de mensualiser cet événement. Les rencontres avec les personnalités devraient aussi être mieux diffusées auprès d’associations de journalistes partenaires (AJEF, AJIS, APE, APP…) pour attirer un public plus large.

En vue de l’élection présidentielle de 2017, les participants à l’AG notent qu’il sera impératif de prendre contact avec les groupes politiques au moins 3 à 4 mois en amont pour organiser une rencontre avec les futures candidats ou leur responsable des questions européennes.

L’Assemblée Générale a également décidé de maintenir son adhésion à l’AEJ – the Association of European Journalists – malgré le montant élevé de la cotisation annuelle et l’insatisfaction sur la faible qualité des prestations de la fédération. Le bureau renouvelé de l’AJE-France prendra contact avec l’AEJ afin de l’alerter de la situation.

Sylvain Lapoix, trésorier sortant, présente le rapport financier, et insiste sur le besoin de diversifier les actions de l’association.

Le rapport moral et le rapport financier sont approuvés à l’unanimité.

A l’issue de l’AG, il a été procédé à l’élection du nouveau comité directeur de l’AJE-France. Eric Maurice annonce qu’il ne renouvellera pas son mandat, ayant déménagé à Bruxelles.

 

Sont élus ou réélus :

  • Nora Hamadi : Présidente
  • Fabrice Pozzoli-Montenay : Secrétaire général
  • Sylvain Lapoix : Trésorier
  • Nicolas Gros : vice-président chargé des relations avec les institutions européennes
  • Sophie Vaneecke : vice-présidente chargée des liens avec les journalistes en régions et clubs de la presse.
  • Gian Paolo Accardo : vice-président chargé de la communication et des projets de développement.
  • Iulia Badea Guéritée : vice-présidente chargée des partenariats.

 

 

Projets et propositions

Fabrice Pozzoli-Montenay, nouveau secrétaire général, présente les projets à développer pour l’association dans les mois à venir :

  • rédiger et diffuser un « Guide du journalisme européen » qui présente les thématiques européennes sous un angle journalistique, une présentation des médias européens, des portraits de journalistes, des contacts et des conseils pour les jeunes journalistes.
  • Développer le soutien à des projets européens de jeunes journalistes : aides au financement, mise en relation avec les professionnels, label de qualité, recherche de partenaires
  • développer la base de membres individuels et médias
  • Organisation des voyages de presse et, si possible, de séminaires
  • Continuer à coopérer avec les syndicats et associations de journalistes, ainsi que le Conseil de l’Europe, les alerter sur les attaques contre la presse européenne, maintenir la vigilance sur les législations.

La présidente Nora Hamadi souhaite mensualiser les rendez-vous et rencontres, et appelle l’intégralité des membres de l’association à proposer et organiser ces événements, ou transmettre des propositions de rencontres au bureau. De même, nous les membres de l’association se rencontreront au moins une fois par trimestre. Enfin, nous avons décidé de ne pas organiser l’AG de l’AEJ au vu du calendrier contrainte sur fin 2017.

La vice-présidente Sophie Vaneecke souhaite étendre le territoire et la notoriété de l’AJE (régions, partenariats divers) : elle propose de réfléchir à une « signature AJE » (logo, présentation de l’association en prêt-à-diffuser, etc…) pour promouvoir l’association elle-même et accroître sa notoriété lors des rencontres engageant l’association et ses élus. Diffuser une « revue de presse » post-rencontre des membres.

Le trésorier Sylvain Lapoix propose de réactualiser les bases de coordonnées des membres.

L’objectif du prochain prix Louise Weiss est d’être lancé dès Mai ou Juin, afin de maximiser le nombre et qualité de candidatures.  Nous avons acté qu’il fallait diffuser plus largement auprès des rédactions et relancer directement afin de toucher le plus de journalistes possibles.
En l’absence d’autres questions, l’ordre du jour est épuisé et la séance est déclarée levée à 22h30.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *