L’AJE- France en a eu confirmation directement tout d’abord. Et nos collègues de la FEJ – la Fédération européenne des journalistes – également de leur côté, avec divers interlocuteurs placés à différents niveaux dans la Commission. La Commission européenne ne serait pas hostile à des amendements venant des parlementaires européens qui permettraient de « clarifier » le statut des journalistes dans la directive sur le secret d’affaires, comme celui des lanceurs d’alerte. Nos interlocuteurs reconnaissent ainsi qu’il peut y avoir un certain nombre de questions qui méritent d’être précisées même si cette directive n’a pas pour objet de réglementer la question de la protection des sources. Ce qui compte pour l’exécutif européen, apparemment, c’est de boucler ce dossier rapidement, « avant la fin de l’année ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *