Quelle place accorde-t-on aux rêves des adolescents ?

Que fait-on de leur détermination, de leur envie de changement ?

Emma Roulin et Estelle Faure, journalistes en presse pour enfants, font un constat simple : « Nous voyons chaque jour la vitalité d’une partie de la jeunesse. Face à l’actualité, beaucoup d’ados préfèrent l’action à la passivité, la lutte à la résignation. Ces notes d’espoir, nous voulons les transmettre à travers eux : exhiber un regard nouveau et décalé, dessiner une adolescence tournée vers le monde. Au début, nous ne savions pas ce que cette idée, imaginée sur un coin de bureau alors que nous étions journalistes apprenties, allait donner. Petit à petit, grâce à notre acharnement et à votre soutien, nous avons chargé nos sacs à dos… et nous sommes parties à l’aventure. »

Nous échangeons avec elles les premiers mails en juin 2014, et le projet présenté est clairement défini : « une série de reportages multimédias interactifs intitulée « Dream Teen », qui présentera les initiatives exceptionnelles menées par cinq ados européens (français, anglais, allemand, bulgare et bosniaque). À leur échelle et avec toute leur énergie, ils ont décidé de changer le monde en réalisant leurs rêves de paix, d’égalité, d’écologie ou encore de féminisme. Ensemble, ils forment notre « Dream Teen », une équipe de jeunes européens optimistes tournés vers les autres et vers l’avenir. » Bingo. L’AJE France décide de soutenir le projet, qui correspond à sa volonté de soutenir le journalisme européen.

tumblr_ndaob112LL1tms2m4o1_1280Loin de ce que l’on raconte sur la jeunesse européenne, son pessimisme forcené, sa déprime, sa défiance envers l’Europe, elles partent durant un mois à la rencontre des ados qui agissent. Le résultat présente une équipe de 5 ados extraordinaires, “la Dream Teen”. Un blog de voyage permet de suivre l’évolution du projet. « De Bristol à Sofia, en passant par Munich et Sarajevo, nous avons traversé l’Europe à la rencontre de 5 ados « extraordinaires », des jeunes qui se battent quotidiennement pour réaliser leurs rêves d’égalité, d’écologie, de féminisme, pour penser un nouvel avenir et dessiner leur futur » racontent-elles. A leur retour, elles lancent une opération de crowdfunding (financement participatif) et réunissent la somme nécessaire au montage du reportage. L’AJE France a relayée la campagne de crowdfunding sur les réseaux sociaux, et soutenu le dossier de demande de financement auprès de la fondation Hippocrène.

Le travail final prend la forme d’un long format multimédia, axé autour d’un texte qui raconte les histoires des cinq ados. Le tout est ponctué de vidéos, sons, diaporamas, photos et infographies animées.

Leur projet est présenté par Regards d’Etudiants et  CaféBabel. Elles parviennent aussi à obtenir des partenariats avec le magazine Phosphore et la radio RFI. Enfin, les cinq portraits seront diffusés à partir du lundi 18 mai dans Accents d’Europe et, à partir du 20 mai, dans un webdocumentaire publié sur le site de Phosphore.

L’AJE France félicite donc l’équipe de la Dream Teen, et continera à à encourager encore plus les jeunes journalistes à se pencher sur les sujets européens.

Fabrice Pozzoli-Montenay
vice-président en charge des partenariats à l’AJE France
 sur Twitter : @FPM_Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *